Aller au contenu
Accueil » Blog » Se séparer intelligemment en faisant des séances juridico-psychologiques

Se séparer intelligemment en faisant des séances juridico-psychologiques

La séparation en tant que parents responsables

Les séances juridico-psychologiques, également connues sous le nom de consultations conjointes, sont des rencontres qui réunissent un professionnel du droit et un psychologue pour aider les couples en processus de séparation ou de divorce à résoudre leurs différends de manière constructive. Ces séances visent à faciliter la communication, à minimiser les conflits et à parvenir à des accords mutuellement acceptables, tout en tenant compte des aspects juridiques et émotionnels de la séparation.

Elles permettent également de préserver les enfants afin qu’ils ne deviennent pas des « objets » utilisés par les parents lors de leur séparation.

En effet, quand un couple se sépare, chacun reste lié à l’autre par le biais de la parentalité.

Force est de constater que dans la majorité des cas, les enfants sont pris en « otage » dans cette rupture de couple. Ils vont alors subir plusieurs choses en même temps :

  • La rupture de la cellule familiale, qui est vécue de manière traumatique et provoque la remise en question de l’enfant sur sa part de responsabilité dans ce qu’il se passe.
  • Les conflits de loyauté. Surtout lorsque la rupture est faite de manière violente. L’enfant va instinctivement se ranger du côté du parent exprimant le plus ouvertement sa souffrance.
  • Il va devoir bouger physiquement pour aller vivre un coup chez un parent, un coup chez l’autre. Il devient ainsi un voyageur qui apprend à faire sa valise et à qui on demande de s’organiser pour ne rien oublier (cartable, habits, jouets…). Il a une obligation d’adaptabilité.
  • Il n’a pas d’autre choix que d’accepter les nouvelles configurations familiales si un des parents « refait » sa vie.

Pour faire en sorte que tout cela soit amorti et vécu de la manière la plus douce pour ces enfants, il est important que les parents arrivent à ne pas entrer en « guerre ».

Pour cela, je propose des séances juridico-psychologiques, en collaboration avec Maître Martinez, avocat spécialisé dans le droit de la Famille au barreau de Genève (SLex – Schmidt & Associés)

Quels sont objectifs des séances juridico-psychologiques :

  1. Communication constructive : Faciliter la communication entre les partenaires pour favoriser des discussions ouvertes et respectueuses.
  2. Gestion des émotions : Aider les personnes impliquées à gérer leurs émotions pendant ce processus souvent difficile et chargé émotionnellement.
  3. Accords mutuels : Encourager les couples à parvenir à des accords mutuellement satisfaisants, notamment en ce qui concerne la garde des enfants, le partage des biens et des finances.
  4. Réduction des conflits : Réduire les conflits entre les partenaires en favorisant la résolution pacifique des différends. Permettre à chacun d’exprimer se peurs et soucis par rapport aux façon dont l’autre aura de gérer les enfants et sa nouvelle vie.
  5. Compréhension des implications légales : Aider les individus à comprendre les implications légales de leurs décisions et à prendre des décisions éclairées. Les parents auront les mêmes informations juridiques au même moment. Il n’y aura donc pas de sujets à interprétation.

Déroulement des séances :

  1. Préparation : Avant la séance, les parents auront suivis quelques séances de thérapie de couple afin que la décision de séparation soit claire pour les 2. Ils pourront ainsi fournir des informations pertinentes sur leurs préoccupations et leurs objectifs. Ces séances permettent de désamorcer en partie les conflits et colères existantes. L’objectif principal sera de placer les enfants au centre de leur séparation et les « mettre en congés » des tensions parentales.
  2. Rencontres conjointes : Les séances se déroulent avec la présence simultanée du psychologue et du professionnel du droit. Chaque partie peut s’exprimer et discuter de ses préoccupations.
  3. Médiation : Les professionnels facilitent la discussion, identifient les points de désaccord et aident les parents à explorer des solutions possibles.
  4. Documentation : Si des accords sont conclus, ils peuvent être documentés et soumis à l’examen des avocats ou du tribunal pour approbation.

Avantages des séances juridico-psychologiques :

  • Réduction des litiges : En favorisant la résolution amiable des différends, les séances peuvent réduire les litiges prolongés et coûteux.
  • Préservation des relations : Elles peuvent aider à préserver les relations entre les parents, en particulier lorsque des enfants sont impliqués.
  • Empowerment : Donner aux individus un sentiment de contrôle sur le processus de séparation et les décisions qui les concernent.
  • Confidentialité : Les séances offrent un environnement confidentiel pour discuter des problèmes sans craindre qu’ils ne soient utilisés contre l’une ou l’autre partie à l’avenir.

Limites et considérations :

  • Pas adapté à toutes les situations : Dans les cas de violence domestique ou de déséquilibre de pouvoir, ces séances n’ont pas la possibilités d’être mises en place.
  • Besoin de coopération : Les séances nécessitent la coopération des deux parties pour être efficaces. Si l’une des parties est hostile ou non coopérative, cela empêche leur existence.
  • Supplément aux conseils juridiques : Les séances juridico-psychologiques ne remplacent pas les conseils juridiques individuels et peuvent nécessiter une coordination avec les avocats de chaque partie.

Les séances juridico-psychologiques peuvent offrir un moyen efficace de résoudre les conflits liés à la séparation ou au divorce tout en tenant compte des aspects émotionnels et juridiques de la situation.

En intégrant les compétences du droit et de la psychologie, elles visent à promouvoir des solutions durables et mutuellement acceptables.