Seul (e) face à ses problèmes

Quel que soit le problème qu’on rencontre dans la vie, il arrive souvent de se sentir totalement seul(e) dans cette épreuve. Parler de ce qui nous arrive, que ce soit au niveau professionnel, amoureux, amical, familial, est toujours délicat.

Votre entourage

Avez-vous autour de vous une personne capable d’entendre sans porter de jugement ? Une personne compréhensive sans vouloir donner une leçon de morale ? Une personne empathique qui vous soutiendrait quelle que soit votre décision ?

Rares sont ces personnes qui ont ces capacités. Si vous avez réussi à tisser des liens de ce genre avec quelqu’un, alors ce sera une vrai personne ressource, qui pourra être attentive sans être intrusive.

Ne pas rester seul (e)

Sinon, mieux vaut se tourner vers un thérapeute, le médecin de famille, une assistante sociale ou se rapprocher d’une association en lien avec la problématique. Il y aura une écoute professionnelle et surtout du recul par rapport à votre situation. Ils pourront vous donner des conseils plutôt pratiques ou être tout simplement à votre écoute.

Au plus vous attendez pour parler et au plus ça sera difficile pour vous de le faire. S’enferrer dans son problème, n’aide non seulement pas à le résoudre, mais déclenche des mécanismes de peurs et de repli sur soi qui peuvent devenir dangereux pour le psychisme et l’organisme. Quand la tête ne réagit pas, c’est le corps qui parle.

Les solutions

Je vous invite a ne pas rester seul ( e) trop longtemps dans l’épreuve que vous traversez, et trouver, d’une manière ou d’une autre, le moyen d’en parler.