Accueil » Blog » Se mettre sur son 31, plaisir ou contraintes ?

Se mettre sur son 31, plaisir ou contraintes ?

Il y en a pour qui s’est un vrai moment de plaisir, et d’autres qui le vivent comme une grande mascarade.

On en revient toujours au même point, être la reine ou le roi du bal.

Se mettre sur son 31 est une façon de créer la différence entre son quotidien et le moment qu’on estime spécial. De tout temps, l’habit a permis de se distinguer les uns des autres. C’est l’Histoire du vêtement avec un grand H à travers les siècles. Je vous invite à lire l’article paru sur le site de France Inter :

https://www.franceinter.fr/histoire/breve-histoire-de-la-mode-l-evolution-du-vetement-en-france

Mais revenons à notre époque et nos habits du 31.

Se mettre en valeur c’est accepter l’image que les autres vont nous renvoyer de nous-même. Pour pouvoir briller un peu, il faudra être créatif ou magnifique, mais surtout très à l’aise dans la tenue qu’on aura décidée de porter. Il faudra prêter une grande attention à son apparence afin de pouvoir attirer tous les regards.

Le problème est qu’ensuite il faudra être capable d’assumer tous ces fameux regards.

Pour les personnes qui sont timides ou qui n’aiment justement pas attirer l’attention, l’effort que la société demande pour ce moment particulier est très compliqué à gérer. Passer inaperçu leur sert à ne pas heurter leur égo qui a souvent été mis à mal et a impacté douloureusement leur estime de Soi.

Pour certains, se mettre sur son 31 est comme une thérapie.

Une façon, en prenant soin de son image et en mettant son habit de lumière, de retrouver son côté prince ou princesse de l’enfance. De se permettre toutes les audaces que la vie au quotidien annule parfois. C’est aussi s’autoriser à nouveau l’expérience du jeu de séduction auquel certains se refusent, par paresse ou par peur.

Il y a comment on s’imagine, puis comment on se voit et enfin comment on reçoit le regard des autres. Pour que l’harmonie entre ces 3 perceptions s’alignent, il faut que les vêtements que l’on va décider de porter reflètent au mieux la facette de soi que l’on a envie de montrer ce jour-là. Pour que ça fonctionne, il faudra faire en sorte que ce soit uniquement cette facette-là que les gens voient tout au long de la soirée.

Il n’y a rien de pire que de « gâcher » le costume.

Vos comportements seront instantanément liés à vos habits. Vos actes seront jugés d’autant plus sévèrement que vous aurez essayez de donner une image de vous plaisante et glamour. Prenez la mariée dans sa magnifique robe. Si au cours de la soirée elle se met à avoir une attitude dégradante pour elle, le jugement des invités sera impitoyable à son égard. Ils n’auraient probablement pas réagi aussi violemment si la mariée avait été en jeans troués et en baskets.

Donc, pour votre 31, faites vous plaisir en endossant la tenue dans laquelle vous vous sentirez le mieux.

Ce moment doit être celui où vous aurez envie de VOUS plaire, et tant pis si ça ne convient pas à tout le monde !