Articles

comprendre de quoi est fait une thérapie familiale systémique

La thérapie familiale systémique à domicile,

un outil très efficace !

Venir au monde, c’est déjà faire partie d’un système

Bien avant d’arriver sur cette terre, on est déjà imprégné de l’histoire familiale de nos parents, de la manière dont on a été conçu, de la façon dont la grossesse a été vécue, du contexte et des conditions dans lesquelles on arrive au monde et de la place qu’on a dans la fratrie et la famille.

Tous ces éléments auront déjà forgé une partie de nous-même. Chaque être humain a sa part de singularité dans ce processus.

La thérapie familiale systémique permet de comprendre de quoi et comment sont fait les liens entre tous.

 

Qu’est-ce que la thérapie familiale systémique ?

La thérapie familiale systémique est un ensemble d’outils appliqués au système familial en crise ou rencontrant une difficulté.

Un système est un ensemble d’éléments en interaction. La viabilité du système implique que ces interactions durent un certain temps et que les éléments présentent certaines affinités pour maintenir la communication et la liaison entre eux. Un système est défini comme tel car il se distingue du contexte dans lequel il existe et communique.

Si on tape “thérapie familiale” sur Wikipédia, on tombe sur la définition suivante :

” Les thérapies familiales présentent une tentative de prendre en charge en psychothérapie plusieurs membres d’une famille. Selon les différentes approches, la théorisation de l’unité de la famille sera différente.”

Car en effet, il y a plusieurs “types” de prise en charge lors d’une thérapie familiale.
Ce sont dans un premier temps les psychanalystes qui entreprennent la mise en œuvre d’une thérapie familiale par le biais d’un enfant considéré comme “malade” ou par celui de maladies déclarées et identifiées au sein d’une famille, telle que la schizophrénie.

Dans un 2ème temps, dès 1960 à l’université de Palo Alto USA, naissent d’autres recherches de prises en charge de la famille qui seront à l’origine des thérapies dites thérapies familiales systémiques.
Contrairement aux psychothérapies individuelles, comme la psychanalyse, la psycho dynamique, ou la thérapie cognitivo comportementale, la thérapie familiale systémique s’intéresse aux problèmes que présentent des personnes dans le cadre de leurs relations familiales et de leurs réseaux sociaux.

La pratique systémique regarde le “contexte“ comme primordial pour le développement psychologique et le bien-être émotionnel de la personne. Il tiendra également compte du facteur “temps” dans lequel la problématique a surgi, à savoir quand précisément et où.

Familles en crise

Un bon nombre de familles sont confrontées à des crises, sans pour autant imaginer une prise en charge par une institution thérapeutique. Bien qu’elles soient coincées et tournent en rond avec leurs problèmes, elles estiment qu’il ne justifie pas pour autant de tels soins.

Elles vont alors chercher des solutions autrement. C’est souvent un membre de la famille qui va, seul, faire une démarche auprès d’un thérapeute et essayer de ramener dans la cellule familiale, ses nouvelles compréhensions.

Je constate également, qu’une famille pointe du doigt les dysfonctionnements d’un membre de cette dernière, on l’appelle alors : “le patient désigné”.

C’est lui qui sert de déclencheur à la famille pour qu’elle demande de l’aide.

C’est pour ces familles-là, que j’ai mis en place la possibilité de faire une thérapie familiale directement à leur domicile.

Si les membres de la famille n’arrivent pas à trouver de solutions, ils demandent une aide extérieure. Entre en jeu le thérapeute systémique qui prendra en compte les problèmes d’un individu sous l’angle de la relation avec les différents contextes dans lesquels il vit : c’est-à-dire comme partenaire dans une relation de couple, comme membre d’une famille, au niveau du travail, des loisirs, etc. ….

La thérapie familiale à domicile

L’objectif est de prendre en compte le système familial et ses interactions. De voir quels sont les enjeux et quelles sont les difficultés qui persistent dans le temps, aussi bien pour le « patient désigné », que pour la famille.


En général, un fonctionnement, même néfaste pour celui qui le produit, a une raison d’être s’il est maintenu dans le temps.


Venir à la maison permet à chacun de s’exprimer comme il veut (ou pas). Il est important pour moi de travailler directement dans l’environnement où se déroule la “crise” et d’utiliser tous les éléments de ce dernier, qu’ils soient matériels ou humains, dès l’instant qu’ils peuvent servir à créer un changement et permettre ainsi à la famille de retrouver sa créativité.


Chaque demande d’aide est spécifique puisqu’elle tient compte de la famille, de ses fonctionnements, et du moment où elle demande de l’aide. Le blocage survient à un moment bien précis de la vie de la famille, dans un contexte bien particulier, faisant suite à une histoire spécifique. Et c’est bien tous ces éléments qu’il va falloir décortiquer pour mettre en place les outils les plus efficaces possibles.

La thérapie familiale et les problèmes scolaires

Travaillant en étroite collaborations avec l’AFM Ge (Association des Familles Monoparentales Ge), la consultation de la protection de l’enfance HUG , du DIP, de la Fondation Pro Juventute Ge et la Croix Rouge Ge,

j’ai constaté que lorsque les familles me demandent de l’aide pour un enfant en difficulté scolaire, cela se termine dans 80% des cas par une thérapie familiale. Il y a des années charnières, comme le passage de la primaire au cycle et lors de celui du cycle vers la 1ère année de collège, d’ECG ou pour un apprentissage.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y avait pas de problèmes scolaires avant, mais le changement de contexte et fonctionnement entre l’école primaire et le cycle est très grand. Idem pour la transition la dernière année de cycle et le choix pour la suite de la scolarité. On demande à l’enfant de devenir autonome, d’être plus responsable et surtout de penser à son avenir (chose en général impossible pour lui).

Scolarité…la galère ?

Les problèmes scolaires peuvent être liés aux difficultés d’apprentissage de l’enfant et/ou à des comportements inadéquats. (cliquez pour lire l’article) 

La scolarité des enfants est un élément central dans la vie d’une famille, et ce, quel que soit l’âge des enfants. Lors de leur parcours scolaire, les enfants vont “ramener” l’école à la maison. Il suffit que ce parcours devienne difficile, voire chaotique, pour qu’il mobilise une énorme énergie et attention de la part des parents. Beaucoup d’enjeux familiaux vont se cristalliser autour de tout ce que représente et incarne l’école pour chacun des membres de la famille.

La scolarité est généralement la porte d’entrée pour la prise en charge d’une famille dans un cadre thérapeutique.

Les adolescents et les difficultés familiales

L’adolescence est l’âge où l’enfant ne veut plus travailler pour faire plaisir à ses parents, mais n’a pas encore saisi tous les enjeux du travail scolaire à fournir. Cette entrée dans l’adolescence renvoie aux parents, comme un effet miroir, ce qu’eux-mêmes ont vécus à ce moment-là de leur vie.

Ce passage de l’enfance au monde des adultes est dans 80% des cas assez fluide et simple. Par contre, dans 20% des cas, il peut provoquer une crise majeure au sein de la famille et l’entrainer dans une rupture totale. (cliquez pour lire l’article) 

J’interviens aux prémices de problèmes pouvant devenir beaucoup plus importants.